Le Petit Journal de Monaco

Journal électronique

Rencontres philosophiques de Monaco

Posted by lepetitjournaldemonaco sur 12 novembre 2015

D’aucuns s’étonneront sans doute, habitués qu’ils sont aux clichés persistants ou ignorant tout simplement que la Principauté accueille en permanence de nombreuses manifestations culturelles, expositions, concerts, spectacles…
On rappellera par exemple qu’en 1924 déjà, le Prince Pierre créait un cycle de conférences. Le 19 février, un des premiers invités en fut Paul Valéry, qui traita de « Situation de Baudelaire ».
En juin dernier, au Palais Brogniart de Paris, étaient présentées les futures Rencontres Philosophiques de Monaco, en présence de Charlotte Casiraghi. C’est elle qui a créé et préside cette nouvelle entité culturelle en Principauté. Passionnée par la philosophie, elle a obtenu une licence à la Sorbonne. « Une passion que j’ai envie de partager pour la rendre plus accessible, plus vivante, plus populaire et que la philosophie trouve sa place dans la cité ». Pour la saison 2015-2016, c’est la question centrale de l’amour qui servira de fil conducteur à une conférence mensuelle, où sont attendues de nombreuses personnalité. La première, « La rencontre amoureuse », s’est tenue le jeudi 15 octobre à 19h, à l’atelier des Ballets de Monte-Carlo.
Au cours des mois prochains, « Désir, passion, jalousie », le jeudi 12 novembre 2015, au Théâtre des Variétés; « Aimer, mentir, trahir », le jeudi 10 décembre prochain; « Amour narcissique et amour de l’autre », le jeudi 14 janvier 2016; « Peut-on tout pardonner? Amour et justice », le jeudi 25 février; « Aime ton prochain comme toi même. Amour et politique », le jeudi 17 mars; « Le don d’amour », le jeudi 21 avril. En préambule de ces Rencontres, Charlotte Casiraghi a rencontré le philosophe André Comte-Sponville pour le mensuel Philosophie Magazine et leur dialogue était consacré à l’amour. Elle est revenue sur son inclination. « J’ai découvert la philosophie au lycée François-Couperin, à Fontainebleau ». C’est après ses années en khâgne, hypokhâgne et sa licence de philosophie à la Sorbonne qu’elle a « eu envie de construire un projet qui puisse être partagé par tous ». C’est elle qui a proposé à son ancien professeur de Terminale Robert Maggiori, critique à Libération, d’organiser des « Rencontres philosophiques » autour du thème de l’amour. Un prix est même prévu, lundi 21 mars, aura lieu la sélection des 10 titres pré-finalistes, lundi 9 mai, ce sera la sélection des 5 titres finalistes et jeudi 9 juin, la remise du prix.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s