Le Petit Journal de Monaco

Journal électronique

Remise des prix de la Fondation Prince Pierre

Posted by lepetitjournaldemonaco sur 15 octobre 2015

Les noms des lauréats ont été révélés au cours d’une soirée qui s’est déroulée le mardi 6 octobre, salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo. Il s’agit de Chantal Thomas, Prix littéraire, pour l’ensemble de son œuvre, prix doté de 15.000€; Jean-Noël Orengo, lauréat de la Bourse de la découverte pour « La fleur du Capital », Grasset 2015, bourse dotée de 12.000€; Etienne Guéreau, lauréat du Coup de cœur des lycéens pour « Le clan suspendu », Denoël, août 2014, doté de 6.000€; le Britannique George Benjamin obtient le Prix de composition musicale pour son œuvre « Written on skin », opéra en 3 actes; le Coup de cœur des jeunes mélomanes est allé à l’Estonien Erkki-Sven Tüür pour son œuvre « Perigrinus ecstaticus », concerto pour clarinette et orchestre; Zian Chen a reçu le Prix pour un essai critique sur l’art contemporain pour son article « Fictional exhibitions » publié dans LEAP, The international Art Magazine of Contemporary China.
Chantal Thomas, directrice de recherche au CNRS, est une universitaire spécialiste du XVIIIe siècle, particulièrement de Sade et Casanovaen. En 2002, elle a reçu le prix Femina pour son roman « Les adieux à la reine », qui a été adapté au cinéma par le réalisateur Benoît Jacquot. En. 2013, son dernier roman « L’échange des princesses » traite de ce projet du régent de France Philippe d’Orléans, de proposer à Philippe V d’Espagne un mariage entre Louis XV, âgé de onze ans, et la très jeune infante, Anna Maria Victoria, fille de ce même Philippe V d’Espagne et d’Élisabeth Farnèse, âgée de quatre ans. Il proposait aussi de donner sa propre fille, Louise-Élisabeth d’Orléans, dite Mademoiselle de Montpensier, comme épouse au jeune prince des Asturies Louis, futur héritier du trône d’Espagne. Ceci pour consolider la fin du conflit entre les deux pays.
Ce prix créé en 1951, honore chaque année, sur proposition du Conseil littéraire présidé aujourd’hui par S.A.R. Caroline de Hanovre, un écrivain d’expression française de renom pour l’ensemble de son oeuvre, à l’occasion de la parution récente d’un de ses ouvrages. Depuis 1966, la Fondation Prince Pierre, placée désormais sous la présidence de la Princesse Caroline, récompense les créateurs dans les domaines de la littérature, de la musique et de l’art contemporain. La Fondation Prince Pierre de Monaco fut créée le 17 février 1966 par S.A.S. Rainier III en hommage à la mémoire de son père, Pierre de Polignac, protecteur des lettres et des arts.
Quant à « Written on skin » qui a valu à son auteur George Benjamin le Prix de composition musicale, cet opéra en 3 actes est une production originale commandée par le festival d’Aix-en-Provence au compositeur britannique. La première avait eu lieu au Grand Théâtre de Provence le 7 juillet 2012 sous la direction de George Benjamin à la tête du Mahler Chamber Orchestra. Sur un livret de Martin Crimp s’inspirant d’une légende occitane du XIIe siècle. La mise en scène était de Katie Mitchell, la scénographie et le costumes de Vicki Mortimer et la création lumières de Jon Clark. L’œuvre a connu un immense succès. Le critique Renaud Machard, jamais suspect de complaisance, écrivait dans Le Monde « La musique est hallucinante de beauté, de prodiges d’écriture, de textures nervurées, de couleurs subtiles (…) on oserait dire qu’il s’agit là du meilleur opéra écrit depuis vingt ans ». Quant à Sylvie Bonier du très sérieux quotidien La Tribune de Genève, on pouvait lire sous sa plume « Il s’agit d’une absolue réussite, qui résonne longtemps, comme une brûlure imprimée dans l’âme ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s