Le Petit Journal de Monaco

Journal électronique

  • Facebook

  • Le Petit Journal Monaco

  • Publicités

Une SBM confrontée aux aléas de l’époque

Posted by lepetitjournaldemonaco sur 25 septembre 2015

Le vendredi 18 septembre, les actionnaires ou représentés de la Société des Bains de Mer étaient réunis en Assemblée générale ordinaire, ils ont approuvé l’ensemble des résolutions proposées. Les comptes de l’exercice 2014/2015 ont été validés et compte tenu d’une situation toujours difficile, il a été décidé de ne pas distribuer de dividende. L’Assemblée générale des actionnaires a aussi renouvelé l’autorisation donnée au conseil d’administration de rachat des actions de la société, dans la limite de 5% du montant du capital social, avec un prix maximum d’achat n’excédant pas 60€ par action et pour un montant maximum total de 45 millions d’euros. Autorisation valable pour une période de 18 mois à compter du jour de la réunion. Le mandat d’administrateur de Pierre Svara, qui viendra à échéance à l’Assemblée générale ordinaire des actionnaires devant statuer sur les comptes de l’exercice 2020/2021, a été reconduit. Après la cession par le Gouvernement princier, actionnaire majoritaire de la SBM, d’une partie de ses titres, dans des proportions quasiment identiques, soit quelque 5% du capital de l’entreprise, aux groupes LVMH et Galaxy Entertainment Group, les deux nouveaux actionnaires ont eu le droit de proposer chacun à l’Assemblée générale la nomination d’un administrateur. Ont donc été nommés comme administrateurs la société Ufipar SAS, filiale exclusive de LVMH, ayant pour représentant permanent Nicolas Bazire ainsi que Michael Mecca, représentant de Galaxy Entertainment Group, Leurs mandats viendront à échéance à l’Assemblée générale ordinaire des actionnaires qui aura à statuer sur les comptes de l’exercice 2020/2021, suivant les dispositions de l’article 12 des statuts. La SBM manifeste une certaine prudence quant aux résultats futurs de l’exercice en cours. Le secteur des jeux de table a effectivement enregistré au mois d’août des résultats particulièrement défavorables, avec des recettes de 1,7 million d’euros, contre 27 millions un an plus tôt, et ce malgré un taux de fréquentation équivalent. Des gains importants réalisés par plusieurs clients fréquentant régulièrement le Casino de Monte-Carlo pourraient être à l’origine de cette situation que l’on n’avait jamais rencontrée durant la période estivale. Si l’on ajoute que l’Hôtel de Paris n’exploite que 40 chambres au lieu de 182 normalement, le résultat du groupe devrait rester plutôt déficitaire pour l’exercice 2015/2016.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s