Le Petit Journal de Monaco

Journal électronique

Déplacement princier au Mercantour

Posted by lepetitjournaldemonaco sur 12 août 2015

Mercredi 5 août, S.A.S. Albert II s’est rendu au Parc national du Mercantour, à 80 km de Monaco. Il était accompagné d’Eric Ciotti, député Les Républicains et président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes. Les deux hommes ont visité le parc Alpha, près du lac du Boréon, de la part du Prince c’est en somme une visite de courtoisie, il existe en effet un partenariat entre le parc et le musée océanographique. Au sein du parc, à 1.500m d’altitude, les visiteurs ont pu voir deux des trois meutes de loups qui vivent en semi-liberté sur les 12ha du site. Et également, une meute de loups du Canada au pelage foncé. Près de la commune de Saint-Étienne-de-Tinée, le Prince qui avait d’abord longuement observé à la jumelle un poussin gypaète dans son nid, a ensuite assisté à l’envol de ce premier exemplaire réintroduit. Aunos, né en mars dernier, enfant de Rocca et Girasole lâchés respectivement en 2007 et 2008, à Vignols en France et à Entracque en Italie, est le premier petit gypaète barbu à naître depuis la réintroduction. Il doit son nom d’Aunos à la classe de CM1-CM2 de l’école de Saint-Etienne-de-Tinée, le mont Aunos, 2.514m, est situé sur leur commune. Cette naissance est un véritable événement, les gypaètes mettent de longues années avant de se fixer une aire et nicher. Aussi étaient aussi présents Colette Fabron, maire de Saint-Etienne-de-Tinée; Fernand Blanchi, président du Parc national du Mercantour; S.E.Bernard Fautrier, vice-président de la Fondation Prince Albert II de Monaco et Alain Brandeis, directeur du Parc national du Mercantour. Actuellement, on compte une trentaine de couples reproducteurs dans les Alpes, dont sept en France pour la saison de reproduction 2015. Le gypaète barbu, un rapace nécrophage dont l’envergure peut atteindre 3m, fait l’objet depuis 1993 d’un programme de réintroduction dans le parc naturel du Mercantour, en alternance avec le Parco Naturale Alpi Marittime. On se souvient que le vendredi 5 juin 2009, Journée mondiale de l’environnement, S.A.S. Albert II, accompagné de la Française Chantal Jouanno secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, procédait au dernier lâcher. Deux oiseaux femelles, Condamine et Volabelle, du nom d’un quartier et d’une source monégasques, mesurés, pesés et bagués, ont ainsi été lâchés dans une grotte naturelle, à proximité du hameau de Vignols, à environ 1.700m d’altitude. Agés de trois mois, ils ont été alimentés, os de carcasses et viande, pendant quelque temps par des gardiens du parc avant de voler de leurs propres ailes. Ce 5 juin 2009, cela faisait donc 35 gypaètes relâchés dans les Alpes du sud, ce qui a permis au plus grand rapace d’Europe de se reproduire et de retrouver sa place dans l’écosystème montagnard. LL.AA.SS. Rainier III et Albert II ont toujours soutenu les actions qui ont été menées dans le Parc national du Mercantour depuis sa création en 1979. A partir de 2007, le Prince Albert II s’est particulièrement impliqué dans le programme de réintroduction du gypaète barbu dans les Alpes du Sud et notamment par le biais de sa fondation créée en 2006. Pour Philippe Mondielli, directeur scientifique de cet organisme, « nous sommes très impliqués dans ce programme de réintroduction et très satisfaits, car il connaît un véritable succès. Par ailleurs, le gypaète barbu se situe à l’extrême fin de la chaîne alimentaire. Il a donc une véritable utilité ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s