Le Petit Journal de Monaco

Journal électronique

Loi sur le handicap à Monaco

Posted by lepetitjournaldemonaco sur 5 décembre 2014

Des représentants d’associations telles qu’Amore Psy, Specials Olympics, l’AMAPEI, l’Association monégasque des handicapés moteurs ou encore Monaco Disease Power, qui l’attendent depuis longtemps, ont assisté au vote de la loi. Adoptée à l’unanimité, elle est destinée à faciliter la vie et l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Il ne s’agit seulement que l’aspect social. La partie concernant l’accessibilité « sera déposée sur le bureau de l’assemblée avant la fin décembre », selon l’engagement du ministre d’État S.E. Michel Roger. Le rapporteur du texte et président de la CISAD, Commission des Intérêts sociaux et des affaires diverses, Thierry Poyet a relevé les avancées ainsi obtenues. D’abord en définissant la notion de handicap qui se trouve élargie. « L’adjonction de la notion de « trouble de la santé invalidant » vise à couvrir certaines maladies telles que la sclérose en plaques (…). Ainsi, la fatigue induite par la maladie et/ou son traitement pourra être prise en compte », de même que les déficiences liées à l’âge. Autre satisfaction, la prise en compte du statut de l’aidant qui pourra désormais, s’il a interrompu son activité professionnelle, bénéficier de prestations sociales. Il pourra de même solliciter un aménagement, sous conditions, de ses horaires de travail auprès de son employeur.
Par ailleurs, l’insertion professionnelle de l’handicapé est au cœur de la loi. « La Commission a souhaité permettre aux bénéficiaires du statut de travailleur handicapé obtenu en application de leur loi nationale ou de la loi de leur lieu de résidence – donc des personnes autres que monégasques et ne résidant pas en Principauté – de prétendre au statut de travailleur handicapé au sens de la législation monégasque », a indiqué Thierry Poyet. « Toutefois, la commission tient à préciser que cette faculté vise à garantir des droits aux travailleurs ayant œuvré de nombreuses années en Principauté et donc ayant participé à l’effort de croissance de celle-ci » autrement dit « des personnes qui exercent déjà une activité professionnelle en Principauté et non celles qui prétendent à son obtention ». Les entreprises employant des personnes handicapées peuvent bénéficier d’accompagnement financier, dans l’aménagement du poste de travail, et dans la prise en charge du salaire à hauteur de 85% du SMIC. La totalité des élus a voté le projet de loi. Stéphane Valeri en a profité pour rappeler que Monaco va s’associer pour la troisième année à la Journée internationale du handicap le jeudi 4 décembre prochain sur le thème « Rassemblons-nous autour du handicap ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s