Le Petit Journal de Monaco

Journal électronique

S.A.S. Albert II à la rencontre de ses ancêtres

Posted by lepetitjournaldemonaco sur 29 avril 2014

Comme il l’a fait à plusieurs reprises et le refera encore prochainement, S.A.S. Albert II s’est plu ces jours derniers à revenir vers ses lointains et illustres ancêtres. Il précise lui-même « J’ai souhaité effectuer des déplacements réguliers en France dans toutes les communes liées à l’histoire des Grimaldi, pour répondre aux invitations des élus bien sûr, mais aussi parfois d’associations très dynamiques dans le domaine patrimonial et touristique notamment ». Il était samedi 26 avril à Parthenay, dans le département des Deux-Sèvres et il a visité au musée de la ville, l’exposition consacrée à la famille La Meilleraye dont il descend. Il a ensuite parcouru le cœur du quartier médiéval Saint-Jacques où une foule nombreuse l’attendait. Le maire parthenaisien Xavier Argenton qui est à l’origine de cette invitation, s’est fait un plaisir de guider l’illustre visiteur. Puis le Prince a déjeuné au restaurant la Citadelle avec au menu la célèbre côte de bœuf parthenaise. On dit même que le chef de l’État monégasque est reparti en début d’après-midi, vers l’aéroport de Niort, avec une paire de chaussures Gâtine, qui lui a été offerte par la municipalité. Ce n’était pas la première fois que S.A.S. Albert Il venait dans la région. Le 2 octobre 2012, il s’était arrêté à La Chapelle-Bâton pour visiter la cave exceptionnelle de Michel-Jack Chasseneuil, après qu’il eut effectué une étape gastronomique à Saint-Maixent-l’École. Laissons plutôt le Prince évoquer ses ancêtres: « Par le mariage, en 1777, de l’héritière de la lignée Mazarin avec mon ancêtre le Prince Honoré IV, je suis issu de cette grande famille poitevine. Le duché avait été vendu, l’année précédente, au frère du roi, le comte d’Artois; je ne peux donc pas porter le titre de duc de La Meilleraye, mais le Palais princier conserve néanmoins toujours les archives en lien avec cette belle commune ». « Nous avons prêté trois portraits de famille issus des collections du Palais, représentant mes aïeux La Meilleraye, ainsi qu’avec des ouvrages anciens et documents d’archives. Il est important pour moi de faire découvrir ces œuvres et ces informations au public. Notre patrimoine doit être exposé et partagé, car c’est un patrimoine commun à nos deux pays ». Et S.A.S. Albert II d’indiquer « A chaque déplacement sur ces lieux de mémoire emblématiques, un travail de recherche historique préalable est mené par les archives du Palais princier et son directeur, Thomas Fouilleron. Je me suis déjà ainsi rendu en Normandie, en Bretagne, dans la Drôme, et je visiterai en mai, avec mon épouse, la Princesse Charlène, l’ancien comté de Carladès, c’est-à-dire une partie du Cantal et de l’Aveyron ». 
Et pour ceux qui souhaiteraient aussi visiter l’exposition « La Meilleraye, destin d’une famille aux XVIIe et XVIIIe siècles », c’est possible jusqu’au 1er juin au musée municipal Georges-Turpin de Parthenay (1, rue de la Vau-Saint-Jacques, ouvert du mercredi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h, le dimanche de 14h30 à 18h. Fermeture les lundi, mardi et samedi toute la journée). A noter le dimanche 25 mai à 15h « L’héritage de Mazarin » par Patrick Michel, professeur à l’université de Lille 3 et le dimanche 1er juin à 15h  »Portraits de femmes » par Maria Cavaillès, conservateur du musée de Parthenay.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s