Le Petit Journal de Monaco

Journal électronique

Visite du Pavillon Bosio

Posted by lepetitjournaldemonaco sur 31 mars 2014

Le samedi 22 mars, une journée portes ouvertes présentait entre autres le cheminement professionnel qui conduit actuellement 60 étudiants aux métiers de l’art de la scénographie.

« J’ai fait mes trois premières années d’étude à l’école des Beaux-Arts de Toulon. Je poursuis maintenant à Monaco parce que je peux être en lien direct avec les danseurs et l’encadrement des Ballets de Monte-Carlo. C’est une opportunité exceptionnelle pour moi qui veux travailler dans l’univers de la scène ». Ainsi s’exprime Vanessa Zarrouk, 25 ans, qui espère bien obtenir cette année le DNSEP, diplôme national supérieur d’expression plastique. Cette simple école de dessin devenue école des Beaux-Arts, inaugurée le 25 juillet 1969 par S.A.S. Rainier III et la Princesse Grace de Monaco, est depuis 2004 une École supérieure d’arts plastiques, ESAP, délivrant un Diplôme national d’arts plastiques, bac +3, ainsi qu’un Diplôme national supérieur d’expression plastique équivalant au grade de Master, bac +5. C’est le fruit d’un accord bilatéral entre le Gouvernement princier et le Gouvernement de la République française, relatif à la reconnaissance mutuelle des formations d’enseignement supérieur artistique, spécialité arts plastiques, signé le 11 juin 2004, Ordonnance souveraine n° 172 du 30 août 2005 et Décret français n° 2005-873 du 25 juillet 2005, et un avenant à l’accord signé le 9 novembre 2010, Ordonnance souveraine n° 3.626 du 12 janvier 2012 et Décret français n° 2012-179 du 6 février 2012.
Cet établissement géré par la mairie de Monaco accueille soixante élèves et leur permet de s’initier aux multiples métiers des arts du spectacle grâce à la pratique avec des professionnels et des institutions culturelles. Gilbert della Noce, artiste et professeur d’art et scénographie, souligne d’ailleurs « cette chance énorme » pour les élèves d’être en contact direct avec le monde professionnel. Cet environnement favorable n’exclut pas le travail intensif, c’est ainsi que les élèves et les Ballets de Monte-Carlo s’activent pour finaliser leur création programmée du 24 au 26 avril prochain, à 19 h. « Les Imprévus », à l’atelier des Ballets de Monte-Carlo. Pour plus d’infos cliquez ici.
« Les équipes des Ballets travaillent avec la même rigueur que pour une création de Jean-Christophe Maillot. C’est unique en France! » précise Dominique Drillot, artiste lumière, fidèle collaborateur de Jean-Christophe Maillot, directeur-chorégraphe des Ballets de Monte-Carlo et professeur à l’ESAP. Cette collaboration entre l’ESAP et la compagnie de danse n’est pas la seule. Les élèves travaillent aussi avec le FRAC, Fonds régional d’art contemporain, le Théâtre de la Criée à Marseille, le Nouveau musée national de Monaco, l’Opéra de Monte-Carlo et le Printemps des arts notamment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s