Le Petit Journal de Monaco

Journal électronique

SEPA dès le 1er février 2014

Posted by lepetitjournaldemonaco sur 23 décembre 2013

Jean Castellini, conseiller de Gouvernement pour les Finances et l’économie, et Philippe Ortelli, président de la Fédération patronale monégasque, soulignent l’urgence, pour les entreprises monégasques qui ne l’ont pas encore fait, d’effectuer le transfert de leurs moyens de paiement actuels vers les moyens de paiement SEPA, Single Euro Payments Area. Après le passage en 2002 de la monnaie fiduciaire à l’euro, l’Europe a franchi une nouvelle étape décisive en se dotant d’un Espace unique de paiement en euro « SEPA ». Ceci pour les prélèvements et les virements effectués en Europe. Conformément à la réglementation européenne, les nouveaux instruments de paiement européens remplaceront définitivement les anciens modèles nationaux le 1er février 2014 au plus tard. SEPA s’applique à tous les virements et prélèvements, nationaux ou transfrontaliers. Ainsi, les virements et les prélèvements nationaux actuels ne pourront plus être utilisés après cette date. Jean Castellini rappelle l’importance de ce passage au SEPA qui parachève l’intégration européenne des moyens de paiements en euros et constitue un facteur important de simplification pour les entreprises, centralisation des paiements en Europe des entreprises avec un seul compte bancaire. Il met l’accent sur l’urgence, pour les acteurs concernés qui ne l’ont pas encore fait, d’effectuer ce transfert, compte tenu du délai restant avant la date d’échéance, un mois et demi environ. Jean Castellini indique que pour être guidées dans leur évolution vers SEPA, les entreprises doivent rapidement contacter leurs interlocuteurs privilégiés, experts-comptables, banques, fournisseurs de logiciels, associations professionnelles notamment. Il rappelle qu’à Monaco, c’est le Comité national monégasque SEPA qui coordonne la mise en œuvre des moyens de paiements européens. Les banques de la place se sont aussi fortement impliquées dans la réalisation de ce projet européen d’envergure. On peut retrouver la liste des contacts SEPA des banques monégasque sur le site de l’A.M.A.F..
Quant à Philippe Ortelli, il ajoute que le projet SEPA est essentiel pour les entreprises monégasques et il est primordial que celles-ci soient prêtes pour cette étape majeure. SEPA rend indispensable des modifications dans les systèmes d’information des entreprises et dans les systèmes de paiement. Pour la plupart des TPE/PME, les modifications sont assez simples, mais nécessitent des évolutions informatiques qu’il est indispensable de réaliser dès à présent. En ce qui concerne les prélèvements, cela peut prendre un peu plus de temps. Il est d’autant plus urgent de faire rapidement les démarches nécessaires car tout retard expose les entreprises monégasques à  des risques opérationnels dans leur fonctionnement quotidien, entre autres blocage des virements des salaires, impacts de trésorerie liés aux blocages des prélèvements des clients, impacts opérationnels liés au blocage des paiements fournisseur.
Rappelons que l’espace SEPA couvre les 28 pays de l’Union européenne ainsi que Monaco, l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse. Le changement du 1er février 2014 concerne les 18 pays dont la monnaie est l’euro à cette date, les autres disposent d’un délai supplémentaire jusqu’au 31 octobre 2016 pour effectuer le changement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s