Le Petit Journal de Monaco

Journal électronique

IRONMAN – FINISHLINE IN MONACO

Posted by lepetitjournaldemonaco sur 9 septembre 2008

IRONMAN OU LA SATISFACTION DES ATHLÈTES
Le Monaco Ironman 70.3 s’est tenu pour la 4e année consécutive, attirant 1120 athlètes et un public venu très nombreux au rendez-vous, dimanche 7 septembre.
Un Ironman est un triathlon longue distance combinant trois disciplines les plus populaires. Commençant avec 3,8 km de natation, les athlètes prennent ensuite leur vélo pour 180 km de route et terminent par un marathon de 43 km à l’issu duquel ils franchissent la ligne d’arrivée.
Le Ironman 70.3, organisé par Triangle et FMTRI, attire des athlètes amateurs, dont seulement une fraction sont des professionnels. L’âge des concurrents est compris entre 19 et 71 ans, dont la moyenne d’âge est de 38 ans.
Les volontaires qui encadrent l’événement sportif, soit 40 équipes de trois personnes du Relais Challenge, ont veillé au bon déroulement de la compétition, étant aussi proche de la course qu’ont pu l’être les athlètes eux-mêmes.
Le départ de la course a eu lieu sur la Plage du Larvotto, au cœur de la Principauté, traversant ensuite les Alpes-Maritimes par le biais du vélo. La finishline s’est située entre le Casino et l’Hôtel de Paris, dans le cadre prestigieux du Carré d’Or de Monaco.
L’événement a distribué 50 places pour les Championnats du Monde Ironman 70.03 à Clearwater en Floride et 30 places pour le Championnat du Monde Ironman à Kona, Hawaii.

Être volontaire à Monaco
Quelle que soit leur mission, les volontaires vivent avec passion ces instants magiques. De l’enregistrement des athlètes à la remise des médailles, de Monaco à l’arrière-pays, l’organisation du Monaco Ironman 70.3 est un véritable puzzle de missions, dont la réussite de chacun garantit le succès de l’événement.
Un volontaire a avant tout le désir de vivre un moment sportif unique et de soutenir des athlètes hors du commun. De nature plutôt engagé, il participe au bon déroulement des épreuves. Les volontaires ont donc été envahis par l’adrénaline des compétiteurs du premier mouvement de natation à la dernière foulée de course à pieds, ils ont été omniprésents, prêts à insuffler du courage, pour amener l’ensemble des athlètes au bout de leur effort. Véritables piliers de l’organisation, ils ont réellement apporté une valeur sûre à l’édifice Ironman.

Les épreuves en direct
L’Allemand, Andreas Raelert a gagné la course devant l’espoir autrichien Michi Weiss et Sebastian Kienle (Ger) por la 3e place. Côté féminin, Nicola Spirig a atteint en première position la Finishline.
1,9 km de natation, 90 km de cyclisme et 21,1 km de course à pieds, soit untotal de 70.3 miles en mesures américaines. C’est la distance qu’ils ont eu à parcourir au Monaco Ironman 70.3 avec une course vélo au dénivelé de 1 542 m et un semi-marathon composé de 4,5 boucles sur le prestigieux circuit de Formule 1 réputé à travers le monde.
À sept heures du matin, la mer était calme, quand 1120 athlètes venant de 40 pays différents se ruèrent dans la mer Méditerranée. C’est Stéphane Puolat (FRA), qui est sorti de l’eau en premier en 00 :23 :39, une minute avant le groupe des poursuivants. Derrière lui, Andreas Raelert et Andrea d’Aquino (ITA) étaient les premiers à le suivre dans la transition. Virginia Berasategui (ESP) a été la 1e Pro à attendre la plage (00 :26 :13), laissant Nicola Spirig (SUI) et Catriona Morrison (GBR) derrière elle.
La course à vélo s’est traduite entre La Turbie et le Col de Nice, en la présence de SAS Le Prince Souverain Albert II, venu encouragé les athlètes doublement surpris. Les cols ont été négociés par des descentes assez techniques. Les routes ont été glissantes et humides à raison de nuit précédente de nature pluvieuse. Andreas Raelert a mené le groupe sur son vélo, pendant les 20 premiers kilomètres. Ensuite, Michi Weiss, spécialiste de VTT, a pris la tête de la course devant Sebastian Kienle.et Andreas Raelert. Weiss a été le 1er à arriver à la transition, (02 :58 :23), poursuivi par un groupe constitué de Kienle, Raelert, Elgezabal, Fernandez, Wild et Cigana. Concernant les femmes, Spirig a pris la tête devant Christel Robin (FRA) et Morrison.
Le virage Mirabeau, La Rascasse et le Tunnel sont les lieux incontournables du Grand Prix de Formule I. À Monaco, Ironmn 70.3, les athlètes ont l’opportunité de fouler l’asphalte de cette course automobile mythique. Weiss a conservé 2 minutes d’avance en course à pieds devant ses poursuivants, Kienle et Raelert, jusqu’au kilomètre 15. Puis, Raelert l’a doublé, contraignant Weiss à céder sa place.
L’Allemand Andreas Raelert a gagné la course en 04 :10 :10 devant Michi Weiss (04 :14 :12) et Sebastian Kienle (04 :14 :48). Au niveau féminin, Nicole Spirig a remporté aisément l’épreuve en 04 :37 :12, devant Catriona Morrison, (04 :41 :12) , et Virginia Berasategui, (04 :44 :25).

Sophie HASSON-GRIMALDI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s